Accueil   Devis 
 Ethique
 Vidéo
 Faisons connaissance
 Partenaires
 Recrutement
 Nous trouver


TÉMOIGNAGES 
Votre satisfaction est notre réputation

Téléchargez notre plaquette

Recommander Modulo Services

Parlez en à vos amis...


Accès rapide 


PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES CHEZ MODULO - HANDICAPS & SOCIÉTÉ
AGGIR - Réduction d'impôt - TARIFS CNAV 2011 - Mandat de protection future et aides légales  - Guide de prévention des accidents domestiques - - diabète et séniors - MATÉRIEL MÉDICAL Avenir de l'hospitalisation à domicile - TAXIS TRAJET CONVENTIONNEMENT REMBOURSEMENT


Citation du mois

" Pascal disait que la maladie est insupportable pour celui qui se porte bien, justement parce qu'il se porte bien. (...)Un homme qui souffre espère, comme un bonheur merveilleux, un état médiocre qui, la veille, aurait fait son malheur peut-être. Nous sommes plus sages que nous ne croyons. "

Alain

Propos sur le bonheur, Maux d'esprit 12/12/1910, 1928.


Toutes les citations


Modulo services partenaire de l'assistance publique hopitaux de paris


Modulo services partenaire de l'agence nationale des services à la personne ( Agrément Qualité)

Modulo services partenaire des cheques emplois services

Modulo services vous permet une reductionn d'impots

Services à la personne pour tout le monde . . .

Modulo services partenaire du site Chez Vous . com adhère à leur charte qualité

numero national de la maltraitance 3977

Ministère de l'emploi de la cohésion sociale et du logment


Charles Hubert Séroude Bénévole Alma (Allo maltraitance personnes âgées et handicapées)


Contact :
  Alma Paris
Association Loi 1901 Reconnue d’Intérêt général
tél : 01.42.50.11.25

Permanences les Mardis – Vendredis :10h-13h
Jeudis : 13h30-16h30

Vieillissement et qualité de la vie

Dans le monde entier les populations vieillissent rapidement. Il y a là motif à se réjouir puisque cette évolution reflète en partie nos succès dans la prise en charge des maladies de l’enfance, la lutte contre la mortalité maternelle et l’aide apportée aux femmes pour qu’elles maîtrisent leur propre fécondité.

Défis et opportunités

Le vieillissement de la population s’accompagne aussi à la fois de défis à relever et de nouvelles opportunités. Il pèse sur les systèmes de sécurité sociale et de retraite, entraîne une augmentation de la demande en soins de santé aigus et primaires, nécessitera des personnels de santé plus nombreux et mieux formés, et multipliera les besoins en soins au long court, en particulier pour la prise en charge de la démence.

Toutefois, les possibilités offertes sont tout aussi importantes. Les personnes âgées sont une ressource extraordinaire pour leurs familles, leurs communautés et une source de main-d’œuvre formelle ou informelle. Elles sont les dépositaires des connaissances. Elles peuvent nous aider à éviter de renouveler les mêmes erreurs.

De fait, si nous pouvons faire en sorte que les personnes âgées vivent non seulement plus longtemps mais aussi en meilleure santé, si nous pouvons nous assurer que nous prolongeons le cœur de la vie et non seulement son extrémité, ces années supplémentaires peuvent être tout aussi productives que les autres. Les sociétés qui sauront s’adapter à cette évolution démographique pourront engranger les «dividendes non négligeables de la longévité» et disposeront d’un avantage compétitif sur d’autres qui ne seront pas en mesure de le faire.

Une évolution spectaculaire dans les pays moins développés

Le vieillissement de la population est étroitement lié au développement économique. Tandis que ce sont des régions désormais développées, telles que l’Europe, le Japon et l’Amérique du Nord, qui ont été les premières à expérimenter cette transition démographique, ce sont actuellement les pays moins développés qui connaissent l’évolution démographique la plus spectaculaire.

D’ici à 2050, 80 % des personnes âgées vivront dans ce que l’on appelle aujourd’hui les pays à revenu faible ou intermédiaire, et des nations telles que la Chine ou le Brésil auront au sein de leurs populations une plus grande proportion de personnes âgées que les États-Unis d’Amérique.

Plus important encore, le vieillissement de la population dans ces pays se produit à un rythme beaucoup plus rapide que cela n’a été le cas pour le monde actuellement développé. Cela signifie qu’ils disposeront de beaucoup moins de temps pour se préparer à ce vieillissement de la population.

Stratégies possibles

Bien que les défis à relever par ces pays soient impressionnants, ils ne sont pas insurmontables, et s’attaquer à ceux-ci rapidement au cours de leur cycle de développement est sans doute la meilleure manière de faire en sorte qu’ils soient plus faciles à gérer. Parmi les stratégies envisageables figurent:

  • la mise en place de retraites minimums financées par l’État permettant de protéger les personnes âgées contre l’extrême pauvreté;
  • l'accès à des soins de santé primaires essentiels, et
  • des mécanismes permettant de financer les soins au long cours pour les personnes qui souffrent de perte de leurs capacités fonctionnelles.

Peut-être avant tout, il convient de mettre davantage l’accent sur la santé elle-même, par l’intermédiaire de politiques qui permettent de prévenir les maladies chroniques et d’encourager le maintien de la participation sociale des personnes âgées.

***

Faits marquants sur le vieillissement

La population mondiale vieillit rapidement.

Entre 2000 et 2050, la proportion de la population mondiale de plus de 60 ans doublera pour passer d’environ 11% à 22%. Le nombre absolu de personnes âgées de 60 ans et plus devrait augmenter pour passer de 65 millions à deux milliards au cours de la même période.

Les pays à revenu faible et intermédiaire connaîtront l’évolution démographique la plus rapide et la plus importante.

Ainsi, il a fallu plus de 100 ans pour que la part de la population française âgée de 65 ans et plus double pour passer de 7 à 14%. En comparaison, il ne faudra que 25 ans à des pays tels que le Brésil et la Chine pour connaître la même croissance de leur population âgée.

Plus de personnes au monde que jamais vivront plus de 80 ou 90 ans.

Le nombre de personnes âgées de 80 ans ou plus, par exemple, aura été multiplié par quatre ou presque pour atteindre 395 millions entre 2000 et 2050. Pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, une majorité d’adultes d’âge moyen voire plus âgés auront leurs parents toujours en vie, comme c’est déjà le cas aujourd’hui. Davantage d’enfants connaîtront leurs grands-parents et même leurs arrière grands parents, en particulier leurs arrière grands mères. En moyenne, les femmes vivent six à huit ans de plus que les hommes.

Notre capacité à bien vieillir dépend de nombreux facteurs.

Les capacités fonctionnelles du système biologique de l’individu se développent au cours des premières années de vie, atteignent un pic au début de l’âge adulte et déclinent naturellement ensuite. Le rythme de ce déclin est déterminé, au moins en partie, par notre comportement et notre exposition aux risques tout au long de notre vie, qu’il s’agisse de notre alimentation, de l’exercice physique que nous pratiquons ou de notre exposition aux risques sanitaires que représentent le tabagisme, la consommation nocive d’alcool, ou l’exposition à des substances toxiques.

Même dans les pays pauvres, la plupart des personnes âgées décèdent de maladies non transmissibles.

Même dans les pays pauvres, la plupart des personnes âgées décèdent de maladies non transmissibles telles que les cardiopathies, le cancer et le diabète, plutôt que de maladies infectieuses ou parasitaires. En outre, les personnes âgées ont fréquemment plusieurs problèmes de santé concomitants tels que le diabète et une cardiopathie par exemple.

À l’échelle mondiale, de nombreuses personnes âgées courent un risque de maltraitance.

Environ 4 à 6% des personnes âgées dans les pays développés ont été victimes d’une forme ou une autre de maltraitance à domicile. La maltraitance en institution recouvre le recours à la contrainte physique à l’encontre des patients, l’atteinte à leur dignité (par exemple en négligeant de changer leurs vêtements souillés) et le manque intentionnel de soins (entraînant par exemple l’apparition d’escarres). La maltraitance des personnes âgées peut provoquer de graves traumatismes physiques et avoir des conséquences psychologiques durables.

Le besoin d’une prise en charge au long court augmente.

Dans les pays en développement, le nombre de personnes âgées qui ont perdu leur autonomie devraient être multiplié par quatre d’ici à 2050. De nombreuses personnes très âgées ne peuvent plus vivre seules car elles ont du mal à se déplacer, elles sont fragiles ou ont d’autres problèmes de santé physique ou mentale. Un grand nombre d’entre elles ont besoin d’une prise en charge (soins à domicile, soins prodigués au sein de la communauté, assistance pour les tâches de la vie quotidienne, logement en établissement spécialisé ou hospitalisation prolongée).

Dans le monde entier, il y aura une augmentation spectaculaire du nombre de personnes atteintes de démences telles que la maladie d’Alzheimer, puisque l’espérance de vie progresse.

Le risque de démence augmente fortement avec l’âge, puisqu’on estime de 25 à 30% les personnes âgées de 85 ans et plus qui sont atteintes d’une certaine forme de déclin cognitif. Les personnes âgées atteintes de démence dans les pays à revenu faible et intermédiaire n’ont généralement pas accès à des soins de longue durée abordables comme le nécessiterait leur état de santé. Il est fréquent que leurs familles ne bénéficient d’aucune aide financière publique dans le cadre des soins à domicile.

Dans les situations d’urgence, les personnes âgées peuvent être tout particulièrement vulnérables.

Lorsque les communautés sont déplacées du fait de catastrophes naturelles ou de conflits armés, les personnes âgées peuvent être incapables de s’enfuir ou de parcourir de longues distances et courent le risque d’être abandonnées. Cependant, dans de nombreuses situations, elles peuvent aussi être une force appréciable pour leurs communautés et contribuer au processus d’aide humanitaire lorsqu’elles participent à celui-ci en tant que chefs des communautés.

 ***

Lutter contre les stéréotypes qui touchent la vieillesse

Âgisme

Généralement, nous apprécions et respectons les personnes âgées que nous aimons et dont nous sommes proches. Mais notre attitude envers les autres est parfois différente.

Les personnes âgées sont respectées en tant qu’« aînés » dans beaucoup de sociétés traditionnelles. Toutefois, dans d’autres sociétés, elles le seront moins. Leur marginalisation peut être structurelle, provoquée par exemple par un âge de départ à la retraite obligatoire, ou informelle, parce qu’elles sont considérées comme moins dynamiques et sont moins valorisées par les employeurs potentiels.

Ces attitudes sont propres à l’«âgisme» – on entend par là le fait d’avoir des préjugés ou un comportement discriminatoire envers des personnes ou des groupes en raison de leur âge. Ceux qui adoptent cette attitude considèrent que les personnes âgées sont fragiles, qu’elles ne sont plus «dans le coup», qu’elles sont incapables de travailler, physiquement faibles et lentes mentalement, handicapées ou inutiles. L’âgisme divise la société entre les jeunes et les vieux.

Des obstacles qui empêchent de relever les défis posés

Ces stéréotypes empêchent parfois les personnes âgées de participer pleinement aux activités sociales, politiques, économiques, culturelles, spirituelles, civiques et autres. Il se peut également que les gens plus jeunes, en raison de leur attitude, dissuadent les gens âgés de participer voire fassent obstacle à leur participation.

Ces stéréotypes contre les personnes âgées peuvent aussi nous empêcher de relever les défis du vieillissement de la population en nous empêchant de poser les bonnes questions ou de trouver des solutions novatrices.


01 42 24 84 32

interventions 

7 jours sur 7

 24h /24

Modulo Services peut etre joint de 10h à 18h du lundi au vendredi

DEVIS GRATUIT

Déplacement à votre domicile gratuit.


Actualités choisies 

 

---

Faites vous votre opinion Modulo aux sources de l'information !

Article : Comment vieillir heureux en France et dans le monde, chiffres et enjeux pour la réflexion ?

--- 

Vieillissement : Dépasser nos peurs ?

--- 

ÉTUDES

GRANDS-PARENTS et PETITS ENFANTS : Ce que les uns pensent des autres et vice versa !

-

Rapport sur la maltraitance ordinaire dans les établissements d'hébergement pour personnes âgées (Haute autorité de santé)

Plasticité du cerveau : La stimulation par la photographie numérique des personnes âgées donnerait plus de résultat que le scrabble pour réactiver la mémoire.

***

INTERNET : Comment bien choisir son site de santé sur internet ?

Site de comparaison des hôpitaux : www.scopesante.fr

***

Certification Qualisap  

- Qu'est-ce que c'est ?
- Liste des certificats

Renouvellement de l'Agrément Qualité Préfectoral Modulo services jusqu'en 2017

Notre qualité de travail  tant pour les salariés que vis-à-vis de nos clients est reconnue officiellement !

---------

Communiqués de Presse

La certification dans les services à la personne : l'exemple concret de Modulo services.

----------
 Anciennes Actualités

 ----------


TRIBUNE LIBRE 

Charles Hubert Séroude. Fondateur de Modulo services.



----------------
TRIBUNE LIBRE

Vous aussi vous souhaitez réagir et proposez vos idées. Envoyez nous votre article.

-------


Rejoignez nous sur facebook !

-------
Suivre Moduloservices sur Twitter




 Accueil   Contact   Devis   FAQ / LEXIQUE   Liens utiles   Mentions légales   Plan du site